RegardscroisesCouleurBrun-carré.png

Balade sur la Saône

avec Martine, Marie-Agnès et Émilie

Embarquons !

Bienvenue à bord ! Les drapeaux de cette péniche invitent aux voyages, et son nom... à la rêverie  !

Structure du pont métallique.

Le Street Art ne couvre pas seulement les murs ou les quais : la preuve avec cette péniche .

Contraste entre les personnes assises à l'ombre sur le quai et les piétons empruntant la passerelle au soleil, comme au-dessus des toits.

Zoom sur la passerelle dont la teinte se rapproche de celle des cheminées en briques.

« Carte postale » du Vieux Lyon avec l’église St Georges dans la lumière de fin d’été.

La Grande Synagogue du Quai Tilsitt aux éléments de façade finement ciselés. Rien ne révèle le caractère religieux hormis l'Étoile de David en son sommet.

Le pont conduit le regard vers la statue et le Palais de Justice.

Longer les quais à ces heures encore ensoleillées permet d'assister à de véritables projections d'ombres sur les murs.

Les promeneurs ont une allure de personnages de BD.

La passerelle, comme suspendue, donne un côté irréel à cette photo. Les teintes pastel des façades apportent de la douceur, contrastant avec la rigidité et le métal de l'ouvrage.

Découverte de l’architecture Lyonnaise, avec l'absence de volets…. et les tailles différentes des balcons.

Le flare montre la quantité de lumière à gérer avec les projections de gouttelettes d’eau sur le bateau.

Surprise de découvrir un pangolin aux tons pastels : il faut vraiment regarder pour le voir en passant.

Ombres et reflets des piétonnes sur le quai avec un effet déformant du mur grâce au grand angle et surtout une belle lumière dorée.

Complémentarité des tons de vert et du rouge de la pagaie.

Effet graphique à noter : la continuité entre la courbe du pont et le bord bleu de la péniche.

Passage obligatoire !   Vitesse limitée à 12 nœuds !... Ce gros-plan révèle les lignes graphiques.

Que serait la Saône sans les rameurs ?

Décoration originale du quai avec des masques multicolores.

Surprise : c’est rare de voir un Héron !

Nous faisons le tour de l'Île Barbe pour faire… demi-tour !  Que de beaux dégradés de vert !

Contraste entre la carrure du dos et le visage angélique de l'autre rameuse mis en valeur par une lumière chaude.

Bel effet graphique du pont qui semble pénétrer dans l'immeuble.

Street Art, style BD, aux couleurs flashy qui attirent le regard alors que le dessin n'est pas très grand !

Les teintes chaudes (roses, ocres, jaunes), typiques de Lyon, sont rehaussées par la Fresque des Lyonnais et les bleus du ciel et de l'eau. L'ensemble confère au Quai Saint Vincent une  ambiance italienne.

À Vaise, cette façade d'immeuble attire le regard par les couleurs et les beaux reflets des arbres dans les vitres.

Place aux Lyonnais, aux reflets verts et rouges, ainsi qu'au mouvement de l’eau.

Les couleurs des immeubles du Vieux Lyon sont mises en valeur par les reflets de lumière. Les couleurs des immeubles répondent à celles des tags.

Magnifique reflet du bâtiment des Subsistances.

Une grande sérénité se dégage des reflets du Quai St Antoine et de l'église St Nizier. Les reflets sont particulièrement nets dans l'eau limpide et calme de cette fin de journée.

Magie des reflets du soleil sur les fenêtres des immeubles couleur « ventre de biche » se propageant en ligne droite sur la Saône !

Vue inhabituelle du centre commercial de Confluence. Le retour au port est proche...

Après les bâtiments de style Moyen-Âge, Renaissance ou Haute-Bourgeoisie… le dernier étage de la tour Ycone - réalisée par Jean Nouvel - clôt le cheminement architectural de la balade.

Fin de la balade avec une chanson de Bernard Lavilliers...